Saison 2010 - 2011 (2ème partie)

Lundi 11 Avril - GSI Pontivy (B) - Belz Bélugas : 5-1. La GSI trop forte - Le Télégramme

La GSI Pontivy présentait une belle équipe. R.Le Guével, d'habitude titulaire en CFA 2 comme gardien, son homonyme M.Le Guével, lui aussi plus habitué aux joutes de CFA 2, étaient présents, mais aussi Houdeline, Rio ou encore Blocus.
Dès le début de la rencontre, le jeu était arrêté cinq bonnes minutes. Benoît Jacques sortait sur une civière du côté gésiste, peut-être une entorse du genou. En tout cas, il ne revenait pas sur le terrain. Signalons que la GSI était aussi privée de son attaquant Durand, blessé à la cheville droite. Pourtant, Belz était le premier en action. Gourvès s'échappait sur la gauche, mais il était contré par R.Le Guével. La GSI réagissait. Et, Corbel, de la tête suite à un centre de Trubuilt, trompait Kerric, le gardien visiteur (1-0, 18e). Puis, 2-0 (24e), Kerbrat était fauché en pleine surface de réparation. Penalty indiscutable que transformait sans problème Randuineau. À la 27eminute, Kerric détournait un essai de Houdeline. Réplique de Belz (31e) par Gourvès qui obligeait R.Le Guével à intervenir. À la 38eminute, Kerric, encore, détournait une belle frappe de Trubuilt. Au retour des vestiaires, sermonnés par leur entraîneur, les joueurs de Belz allaient réduire le score. Un corner tiré par Bosnjak voyait R.Le Guével trop court sauvé par l'un de ses défenseurs. Mais, celui-ci repoussait le ballon de la main dans la zone fatidique. Là aussi, le penalty était indiscutable. Et, Simon Kersuzan le transformait. 2-1, tout était relancé. Mais, la GSI Pontivy d'Alain Le Dour n'allait pas longtemps gamberger avec un débordement de M.Le Guével sur le côté gauche. Centre en retrait pour Corbel qui ajoutait le troisième but gésiste (61e). Puis, un quatrième but suite à un débordement de Trubuilt pour une superbe reprise de la tête en pleine course de Kerbrat (74e). Le gardien visiteur Berric n'y pouvait rien. Mais, ce n'était pas fini puisque Corbel marquait le cinquième but (83e). Belz était KO debout. Arbitre: M.Prigent (Brest). BUTS. GSI Pontivy (B): Corbel (18e, 61e, 83e), Randuineau (25e sp), Kerbrat (74e); Belz: S.Kersuzan (49e sp).

 

Lundi 11 Avril - GSI Pontivy - Belz : 5-1 - Ouest France

Sans cette ombre au tableau, avec la blessure de son capitaine Benoît Jacques (entorse du genou à la 4 e minute), l'après-midi d'Alain Le Dour aurait été parfait. Dominatrice dans tous les domaines, la GSI ne tarde pas à asseoir sa supériorité. Un centre parfait de Trebuilt pour la tête de Corbel permet aux locaux d'ouvrir le score (1-0, 25'). Un penalty, accordé pour une faute de Kerric sur Kerbrat, donne l'occasion à Randuineau de creuser l'écart (2-0, 33'). Aux assauts d'Houdeline (37') et Kerbrat (44'), Belz réplique par Gourves, qui se heurte aux mains fermes de Rumwald Le Guével (14', 40').

Au retour des vestiaires les Belzois font illusion en transformant un penalty par Simon Kersusan (2-1, 53'). Mais, plus que de gripper l'élan pontivyen, cet accroc transforme la machine gésiste en un rouleur compresseur. Corbel profite d'un excellent travail de l'intenable Mickaël Le Guevel pour doubler son compteur personnel (3-1, 70'). Très actif sur le front de l'attaque pontivyenne, Trébuilt adresse un centre pour la tête de Kerbrat (4-1, 73'). Kerbrat buteur, puis passeur, pour Corbel. Lui qui avait manqué le coup du chapeau par deux fois (76', 82') transforme le caviar (5-1, 88') et clôt d'une magnifique réalisation le festival offensif des Pontivyens.

PONTIVY B - BELZ : 5-1 (2-0). BUTS. Pontivy : Corbel (25', 61', 88'), Randuineau (33'sp), Kerbrat (73'). Belz : S. Kersusan (53'sp).

Arbitre : M. Prigent.

Alain Le Dour (Pontivy). « Les joueurs m'ont donné du plaisir et ils en ont pris eux aussi à construire cette victoire. Le pressing haut que je leur avais demandé d'exercer a été payant. »

Mickaël Le Bouger (Belz). « La barre était trop haute pour contester la supériorité de notre adversaire. Je n'ai rien à reprocher à mes joueurs, qui s'inclinent logiquement face à un adversaire tout simplement plus fort. »

 

Lundi 4 Avril - Belz Bélugas - AS Saint-Jacques Foot : 0-1. Défaite amère pour Belz - Le Télégramme

Le Gloahec (à droite), à la lutte ici avec Louveau, et les Belzois se sont inclinés sur leur pelouse face aux Jacquolandins

Une rencontre qui dégénère à un quart de la fin avec des visiteurs réduits à neuf (74e) mais qui bénéficient d'un penalty, que l'on pourrait qualifier de compensatoire, voilà de quoi rendre la défaite amère.

Tout pourtant avait bien commencé, les hommes de Mikaël Bouger se montraient dangereux dès la septième minute avec cette reprise de la tête de Panhelleux sur un centre de Simon Kersuzan. Puis c'était Brendan Evenno qui après un contrôle parfait, tirait instantanément (9e), mais hors cadre. Les Belzois continuaient par Bosnjak qui lançait Gourvès mais la frappe en pleine foulée (11e) se logeait dans le petit filet extérieur des buts de Collet. Après ce premier quart d'heure à l'avantage des locaux, Saint-Jacques reprenait ses esprits et passait à l'offensive, tout d'abord sur une action à trois avec Piel au départ vers Devrand pour Hervé qui ne parvenait pas à cadrer son tir (25e). Puis sur un mauvais renvoi d'un défenseur Belzois sur Devrand qui shootait instantanément mais hors cadre (28e), Devrand encore passait entre trois défenseurs mais son tir écrasé (35e) n'inquiétait pas Kerric. Avant la pause chacun a eu sa chance d'ouvrir la marque, Belz à la 40e minute, avec Gourvès lancé qui frappait en pleine foulée et Collet repoussait par deux fois et Saint-Jacques où le centre d'Hervé était manqué par Kerric mais aussi par Devrand. D'autres occasions se créaient dans cette rencontre équilibrée et la plus dangereuse était à mettre au compte de Saint-Jacques sur un corner (61e) avec cette reprise de la tête de Devrand repoussé par la barre transversale des buts de Kerric. À la 73e minute, coup de théâtre sur un accrochage où Audiger était sanctionné d'un second carton jaune et expulsé, Courtel contestait si vivement la décision de l'arbitre qu'il était averti d'un carton jaune également suivi aussitôt d'un second synonyme d'expulsion et Saint-Jacques se retrouvait à neuf. La tension était extrême et malgré l'avantage numérique, Belz ne parvenait pas à faire la différence. Sur un contre, c'était Saint-Jacques qui allait bénéficier d'un penalty grâce à Piel semble avoir été bousculé dans la surface de réparation alors qu'il repiquait vers le centre. Il se chargeait lui-même de la sentence avec un tir en force qui ne laissait aucune chance à Kerric. Mikaël Bouger était furieux de ce scénario catastrophe avec la défaite à la clé dont les conséquences pourraient être très lourdes. Cyrille Hervé est satisfait du résultat qui met, pour l'instant, son équipe à l'abri de la relégation. Arbitre: M.Ponthou, assisté de M.Le Gludic et Briend. BUT. Saint-Jacques: Piel (88e sp). Avertissements. Belz: Le Gloahec (78e), Simon Kersuzan (88e), Mahéo (88e); Saint-Jacques: Audiger (44e), Courtel (64e). Expulsions. Saint-Jacques: Audiger (73e), Courtel (74e).

 

Lundi 04 Avril - Belz - Saint-Jacques : 0-1 - Ouest France

Si le score n'est en soi pas flatteur, le scénario du match a été des plus mouvementé. C'est au moment où ils évoluaient à neuf contre onze que les joueurs de Saint-Jacques ont marqué l'unique but du match peu avant le coup de sifflet final. L'ouverture du score tardive des Jacquolindins n'est elle-même pas révélatrice du déroulement de la partie. Les deux équipes se sont en effet procurées de nombreuses occasions.

Après un déboulé côté gauche de Bosnjak, Gourves, pour Belz, se retrouve seul devant le gardien mais il perd son duel. De l'autre côté, Hervé est à la conclusion d'un joli jeu en triangle mais son tir est stoppé par Kerric (25'). Après une énorme occasion de chaque côté par Gourves (40') et Devrand (43'), les deux équipes rentrent au vestiaire sur un score nul et vierge. Au retour des vestiaires, ce sont les joueurs de Saint-Jacques qui se montrent les plus dangereux. Devrand envoie le cuir sur la barre (61'), puis Hervé manque le cadre (62'). Le tournant du match arrive à la 74 e minute. Audiger écope d'un deuxième carton jaune, synonyme d'expulsion. Courtel est également renvoyé aux vestiaires pour contestation. Les Belzois n'ont, malheureusement pour eux, pas profité de cet avantage numérique. A la 89 e minute, l'arbitre accorde un penalty aux visiteurs. Piel se charge de libérer ses coéquipiers en frappant en force (0-1, 89'). Dure conclusion pour des Belzois qui ne méritaient pas cela.

BELZ - SAINT-JACQUES : 0-1 (0-0) Arbitre : M. Ponthou.

BUT. Saint-Jacques : Piel (89'sp). EXPULSION. Saint-Jacques : Audiger (74'), Courtel (74').

Mickaël Bouger (Belz) : « Je n'ai pas pour habitude de critiquer les arbitres mais cette fois-ci, il a tué le match. Le penalty a été sifflé en contrepartie des deux cartons rouges qui étaient eux-mêmes injustifiés. »

Cyril Hervé (Saint-Jacques) : « On était venu pour faire un nul et on repart avec une victoire qui nous permet de reléguer Belz à huit points. »

 

Lundi 14 Mars - La Gacilly fait craquer Belz en seconde période - Ouest France

DSR. Belz - La Gacilly : 0-3. Alors qu'ils étaient bien en place durant la première période, les Belzois se sont écroulés après l'ouverture du score de La Gacilly.

Morice, ici à gauche à la lutte avec Le Gloahec, a inscrit le premier but gacillien

Le score est sévère au vu de l'ensemble du match mais l'ouverture du score de La Gacilly a achevé les Belzois. Ce sont pourtant les locaux qui dominaient la première période, tout en empêchant les joueurs de La Gacilly de s'approcher de leurs buts. Ils auraient même pu ouvrir le score dès la 11 e minute après un une-deux entre Kersuzan et Evenno mais le tir de Kersuzan s'écrasait sur la barre transversale. C'était ensuite au tour d'Evenno (28'), seul au point de penalty, de profiter d'un excellent centre à ras de terre de Le Bohec mais il manquait sa reprise.

Les joueurs de Belz revenaient avec les mêmes intentions au retour des vestiaires mais les tentatives lointaines de Dore (50') et de Bosnjak (55') ne trouvaient pas le cadre. C'est alors que la tendance du match s'inversait totalement après l'ouverture du score de La Gacilly. A l'entrée de la surface, Morice sollicitait Dano. Ce dernier conservait le ballon puis glissait à nouveau à Morice qui, d'une frappe croisée, trompait le gardien (0-1, 57'). Les joueurs de La Gacilly n'avaient dès lors plus qu'à dérouler leur football. Sur une mauvaise relance de Le Gloahec, Lelièvre récupérait le ballon et s'en allait battre à son tour Kerric (0-2, 78'). Belz plaçait alors ses dernières cartouches mais s'exposait dans le même temps à des contres. Il n'en fallait pas davantage à Dano pour inscrire le troisième but de son équipe (0-3, 85').

BELZ - LA GACILLY : 0-3 (0-0). Arbitre : M. Alliou BUTS. La Gacilly : Morice (57'), Leliève (77'), Dano (85').

Mikael Bouger (Belz) : « Il n'y a rien à dire sur la deuxième mi-temps, nous n'étions plus dans le match après le premier but. Les joueurs étaient trop énervés, il faut que l'on soit plus solidaire dans ces cas-là. »

Pascal Joubin (La Gacilly) : « Je suis satisfait. On a su être patient, la situation s'est débloquée après le premier but. On a su répondre présent face au défi physique qu'imposait Belz »

 

Lundi 28 Février - Chartres - Belz : 3-0 - Ouest France

Le début de la rencontre était pauvre en occasion et aucune des deux équipes ne parvenait à prendre véritablement le match en main. En difficulté en championnat, les Morbihannais se montraient plus accrocheurs et gagnaient la bataille du milieu de terrain.

Ils se créaient une belle opportunité d'ouvrir le score par l'intermédiaire de Evenno, mais il était repris par Jourdain (29'). Sur une longue ouverture, Melfort le portier Chartrain négociait mal sa sortie mais Gourves ne parvenait pas à cadrer sa frappe (34').

Aux retours des vestiaires, les Chartrains métamorphosés revenaient avec beaucoup plus d'envie et de détermination.

Dès la 48', André voyait sa tentative repoussée par la barre transversale. Leur domination était récompensée peu avant l'heure de jeu. André reprenait du bout du pied un ballon qui traînait dans la surface et trompait la vigilance du portier Morbihannais (1-0, 55'). Dans la foulée les joueurs de Leborgne obtenaient dans leur propre camp un coup-franc anodin. Mauger tentait sa chance, le rebond lobait un Kerric peu inspiré (2-0, 59').

Belz tentait de réagir et obtenait un coup franc idéalement placé. La frappe de Kersuzan détournée par le mur, obligeait Melfort à se détendre (67'). À la suite d'un bon travail sur le côté droit, le centre de Colleaux était mal dégagé par la défense belzoise. André, encore lui, en profitait pour s'offrir un doublé (3-0, 73').

La fin de match était à sens unique et les locaux auraient même pu alourdir le score mais Laine manquait le cadre (88').

CHARTRES - BELZ : 3-0 (0-0). Arbitre : M. Percevault BUTS. André (55'et 73'), Mauger (59').

Mickaël Bouger (Belz) : « On a tenu une mi-temps. Après le premier but, on est complètement sorti du match. Il n'y a rien à dire. »

 

Lundi 28 Février - ES Chartres - Belz Bélugas: 3-0. Chartres logiquement - Le Télégramme

Chartres-de-Bretagne s'est logiquement imposé face à Belz, les hommes de Mickaël Bouger y sont pour beaucoup. Deux grosses erreurs défensives sont en effet venues ternir une prestation pourtant honnête. Chartres n'en espérait pas tant. Il y a des rencontres qui basculent souvent sur des buts casquettes ou d'autres venus d'ailleurs. Hier soir, Belz a rencontré ces deux cas de figure en l'espace de cinq minutes. Le premier but est arrivé à la 55e minute. Sur un corner mal repoussé par les défenseurs morbihannais, Le Roux a remisé le ballon dans le paquet et André, à l'affût et à genoux, est parvenu à tromper Kerric, assis. Le but de renard par excellence. Et puis cinq minutes plus tard, Mauger a probablement inscrit le but de l'année en transformant un coup franc de près de soixante mètres! Aussi incroyable, Kerric a mal jugé la trajectoire du ballon et s'est fait tout simplement lober de façon inexplicable. Évidemment, Belz ne s'est pas remis de ces deux cagades. De ce fait, la fin de rencontre a permis aux Chartrains de dérouler en roue libre et de marquer un nouveau but signé André. Une sévère défaite que rien ne laissait augurer au repos pour les visiteurs tant ils s'étaient montrés bien organisés. Il avait fallu ainsi un sauvetage de Jourdain face à Dune (35e) alors que le but était ouvert. Seulement, la roue a tourné en faveur du leader. C'est souvent le cas lorsque l'on a le vent en poupe! BUTS. Chartres: André (55e, 74e), Mauger (60e). Avertissements. Chartres: André (61e), Mauger (79e); Belz: Gautrot (66e).

 

Mardi 22 Février - Chacun sa victoire dans le derby Erdeven-Etel - Le Télégramme

Aux côtés de David Le Falher, arbitre, assisté d'André Le Runigo et Lionel Guhel, l'équipe des Belugas se composait d'Hugues Flegeau, Guillaume Roulland, Anthony Belz, Maxime Arnaud, Elie Samson, Aurélien Dreano, Alain Guezo, Jérôme Mahéo, Marc Le Labousse, Benoît Kersuzan, Brice LeMignant, Julien Keraron, Christophe Gahinet, avec Pierrick Le Bohec. Côté Erdeven-Etel: Julien Piwowarcyk, Samuel Le Rouzic, Kevin Boitard, Frédéric Le Gal, Thomas LeGuen, Thomas Le Rouzic, Charles Nouailhas, Mael Lucas, Stéphane Le Bihan, Raphaël Le Bec, Julien Ollivier, Antoine Burguin, Vincent Pallec, David Bulion avec Fred Le Moal.

Le public est venu assez nombreux, dimanche après-midi au stade Abbé-Raoul, pour le double derby des équipes réserves de l'AS-Belugas contre leurs homologues de l'Erdeven-Etel-Foot. En ouverture, pour le match des équipes 3 (D4), les Bélugas ont montré une réelle supériorité en concrétisant de belles occasions qui leur ont assuré la victoire par 3 à 2. Par contre, le match des équipes de D3 a rapidement tourné à l'avantage des visiteurs, plus solides. L'enjeu de ce derby était important pour les deux équipes et les deux clubs, dont l'objectif est aujourd'hui de se dégager du bas de tableau. Finalement, c'est Erdeven-Etel qui a remporté la mise par 4 à 2, réalisant la belle opération du jour. Mais pour les Belugas, au bilan de la journée, cette déconvenue était contrebalancée par la victoire importante, 2 à 0 à Guénin, de l'équipe fanion (DSR), qui engrange ainsi de précieux points dans sa course au maintien, alors qu'elle s'apprête à affronter les ténors du groupe, notamment Chartres-de-Bretagne, dimanche prochain.

 

Lundi 21 Février - Guénin Sports - Belz Bélugas : 0-2. Guénin dans le rouge - Le Télégramme

  Les choses se compliquent de plus en plus pour l'équipe de Guénin, après sa défaite à domicile face à Belz Bélugas, qui lutte également pour le maintien.

La défaite 2 à 0 est dure à digérer mais les hommes de Bertrand Jacques veulent encore croire au maintien à condition de s'en donner les moyens. En effet, durant la première période initiale, ce sont bien les visiteurs qui se montraient les plus dangereux par l'intermédiaire de Yoann Evenno, parti dans le dos de la défense, qui, au final, écrasait trop sa frappe (5e). Le ton était donné et Belz faisait le jeu. Quant à l'équipe de Guénin, incapable de mettre le pied sur le ballon, elle subissait et commettait des fautes. D'ailleurs, Evenno sera pris par deux défenseurs dans la surface et l'arbitre indiquera le point de penalty. Un tir au but que Kersuzan transformera sans trembler (0-1, 12e). Après ce but, Guénin semblait vouloir sortir la tête de l'eau mais sans pour autant aller inquiéter le gardien visiteur, Kerric. En seconde période, les locaux montrèrent un tout autre visage. Plus conquérants et incisifs sur les ballons d'attaque, ils vont se créer des opportunités d'égaliser. Magueresse, d'une frappe lointaine, verra son ballon détourné par le Gal, mais pas assez pour inquiéter Kerric (49e). Deux minutes plus tard, Magueresse se présente seul face au portier de Belz, qui aura finalement le dernier mot (51e). Mais à force de pousser, Guénin s'expose aux contres et sur l'un d'eux, Evenno inscrira le second but de son équipe sur une frappe croisée qui laissera Marzin impuissant (0-2, 67e). La suite de la rencontre ne sera qu'une succession d'échec pour les hommes de Bertrand Jacques qui devront finalement s'avouer vaincus. Arbitre: M.Coïet (Quimper). BUTS. Belz: Kersuzan (sp 12e sp), Evenno (67e). Avertissements. Guénin: Guégan A. (43e), Guégan D. (87e); Belz: Gourvès (21e), Le Bohec (60e), Tellier (90e).

Jonathan Le Peih (à droite) et Guénin n'ont pas su être assez incisifs en attaque pour s'imposer face à Belz et son capitaine Kervadec

 

Lundi 21 Février - La bonne opération des Bélugas - Ouest France

DSR. Guénin - Belz : 0-2. Cette rencontre entre deux équipes luttant pour quitter la zone de relégables ne restera pas dans les annales. Mais elle fait du bien aux Bélugas.

Le duel entre Hyppolite et Gautrot a tourné en faveur des Bélugas de Belz

La première mi-temps est à l'avantage des Bélugas qui sont présents physiquement. Evenno tente sa chance, mais Marzin est sur la trajectoire (4'). Sans être très dangereux, Belz bénéficie d'un penalty suite à une faute de la défense, peu attentive sur le coup. Kersuzan transforme la sentence (0-1, 12'). Guénin est fébrile et n'arrive pas à développer son jeu et à mettre en difficulté une défense qui ne se pose pas de questions et relance sans construire. Les frappes de Guégan (20') et d'Hyppolyte (29') ne trouvent pas le cadre.

Sermonnés à la mi-temps, les locaux reviennent avec plus d'envie et de vélocités dans les duels, mais rien n'y fait. Maguéresse, bien lancé, ne peut éviter la sortie de Kerric (51'). Sur une contre-attaque, Belz double le score. La défense locale pense au hors-jeu, mais Evenno ne l'est pas et d'un tir croisé, il trompe la vigilance de Marzin. Les locaux sont désordonnés dans leurs actions et chacun veut jouer sa partition au lieu de créer du collectif. Guénin va devoir soigner son jeu et retrouver son collectif du début de saison.

GUÉNIN - BELZ : 0-2 (0-1). Arbitre : M. Coiet.  BUTS. Kersuzan (12'sp), Evenno (66')

Bertrand Jacques (Guénin) : « Physiquement, ils ont été présents. Aujourd'hui, à domicile, on n'arrive pas à s'imposer. Le salut va passer aussi par des victoires à domicile. En seconde mi-temps, on a eu des enchaînements, mais offensivement et défensivement, on a eu trop de déséquilibres. Pour faire un bon match, il faut deux équipes qui veulent jouer au ballon. »

Mickaël Bouger (Belz) : « Ça n'a pas été un match très académique. Les quatre points étaient l'objectif en venant ici. Bravo à mes joueurs. »

 

Lundi 14 Février - DSR/ Belz Bélugas - Languidic FC : 0-0. Belz peut s'en mordre les doigts - Le Télégramme

Corral, qui dégage ici son camp devant Le Bohec, et les Languidiciens ont obtenu un bon résultat nul face aux Bélugas de Belz

S'il a plu des seaux d'eau dans la région de Belz, cela n'a guère empêché les supporters de se masser aux abords du terrain, hier après-midi! Trempés comme une soupe après 90 minutes palpitantes, ils n'ont pourtant pas chanté sous la pluie après le coup de sifflet final.

Leur équipe, tenue en échec malgré moult occasions face à une valeureuse formation de Languidic, traîne toujours la patte dans ce championnat. Et pourtant, donc, ce ne sont pas les occasions de but qui ont manqué côté local, à l'image de l'action collective rondement menée à la 37e minute, qui permit à Evenno, puis Le Gloahec, de croire au but... en vain. Hier, Belz s'est montré intraitable en défense, mais a encore péché en attaque, au grand désarroi de son entraîneur Mickaël Le Bouger. «Nous avons des occasions pour marquer, mais encore une fois, nous n'y arrivons pas. Mais il y a un peu de satisfaction, tout de même, car cela fait très longtemps que nous n'avions pas encaissé de buts. Nous sommes toujours dans une position délicate dans ce championnat, mais nous y croyons dur comme fer!».

Pas de vainqueur entre le Belzois Kersuzan (à droite) et le Languidicien Le Mentec.

 

Lundi 14 Février 2011 - Belz - Languidic : 0-0 - Ouest France

Les Bélugas n'ont pu faire la différence face à une équipe languidicienne courageuse. Ce match disputé dans des conditions difficiles a été en partie gâché par un arbitrage qui siffla souvent à contre-sens. L'homme en noir refusant notamment d'accorder un penalty aux locaux sur une main sur la ligne d'un défenseur languidicien suite à une tête de Sébastien Le Glohaec qui prenait le chemin des filets (46'). Les équipiers de Nicolas Bojniak peuvent regretter, à l'image de ces deux faces à face perdus par Simon Kersuzan et Sébastien Le Glohaec devant Gwen Isambert (45'), les quelques belles opportunités qu'ils se créèrent.

Bien que privée de Fabrice Kervadec suspendu, la défense languidicienne plia sans rompre devant les attaques désordonnées des locaux. En fin de match, ce sont les visiteurs qui auraient même pu empocher la mise suite à une frappe d'Allio qui frôla le poteau de Kérric (85'). Dans ce match ou les deux équipes n'ont pas ménagé leurs efforts, un joueur a survolé les débats. Il s'agit du Languidicien Samuel Boulé. Des visiteurs qui, avec ce partage des points restent sur une série de trois victoires, un nul et une défaite lors des cinq derniers matchs... Qui l'aurait cru en début de championnat ? Mickaël Briend, comme il l'avait déjà fait avec les montées successives des Bélugas, continue de faire des miracles.

BELZ - LANGUIDIC : 0-0. Arbitre : M. Le Goff.

Mickaël Bouger (Belz) : « Ce match nul est pour nous une bonne opération, car on laisse nos adversaires à distances. C'est en plus la première fois depuis longtemps que l'on ne prend pas de but. Mon seul regret c'est qu'on a eu les occasions pour faire la différence mais on ne l'a pas fait ».

Mickaël Briend (Languidic) : « Ce fut un match moyen ou on a été solidaire. On aurait pu faire la différence en fin de match »

 

Mercredi 9 Février - Belugas-Voc. Une belle affiche en coupe Chaton - Le Télégramme

Les joueurs des deux équipes réunis avant le coup d'envoi. Côté Belugas: Julien Kerric, Yoann Evenno, Aurélien Le Bohec, Sébastien Kervadec, Alexis Mahéo, Romain Dréano, Gael Danet, Matthieu Doré, Brendan Eveno, Simon Kersuzan, Anthony Belz, Benoît Kersuzan et Mikael Bouger. Côté Voc: Gregory Gomis, Corentin Legland, Omar Diarra, Florian Tozzo, Simon Fabre Malassis, John Bouanani, Franck Kanga Mvondo, Thomas Frin, Mathieu Dano, Jamel Manai, Kevin Le Bras, Benjamin Wardropen et Gilles Morin.

Le troisième tour de la coupe Chaton a offert, dimanche, une belle affiche pour les amateurs de football du secteur, avec la rencontre entre l'équipe de DSR de l'AS Belugas et l'équipe de DSE du Voc. La première partie de la rencontre a été très équilibrée, avec de belles occasions de part et d'autre, et, en deuxième période, la logique de l'écart de divisions entre les deux équipes a parlé et vu les Vannetais l'emporter par 2 à 1. De cette rencontre, les amateurs ont notamment retenu la belle assurance du gardien vannetais, Gregory Gomis - frère de Remi, le n°12 de Valenciennes - et ses arrêts magistraux. Côté Belugas, l'actualité, c'est l'élection de Sébastien Kervadec comme «Beluga du mois», succédant à cet honneur à Brice LeMignant, Aurélien Le Bohec, Gael Danet et Romain Dreano.

Pratique Dimanche prochain, l'équipe de DSR reçoit Languidic (15h), l'équipe D3 se déplace à Brec'h et l'équipe D4 se déplace à Crac'h.

 

Jeudi 03 Février 2011 - Un concours de pronostics au profit du Téléthon - Ouest France

Les résultats des pronostics a été donné lors du buffet d'après match; dimanche soir

L'AS Bélugas a organisé dimanche un concours de pronostics au profit du Téléthon. Lors du dernier Téléthon, tous les matches avaient dû être annulés en raison du mauvais temps. Les Bélugas ont quand même souhaité participer. Le montant estimé est compris entre 100 et 200 €.

La rencontre du jour opposait les Bélugas à Pontivy, elle s'est soldée sur un score de 2-1. « On a connu des jours meilleurs, déclarait Michel Le Mer, président du club. On sent qu'on a des moyens limités, mais il faut qu'on continue à travailler ensemble, et que chacun se sente concerné. Les joueurs se battront jusqu'au bout pour garder la place acquise à ce niveau. J'ai confiance en l'équipe. »

Côté vie du club, le président attend davantage d'implication de la part des joueurs. « Le club, dans son ensemble, demande à avoir des forces vives qui viennent le rejoindre. »

Résultat du concours de pronostics. 1. panier garni, Jean-Raymond Personnic ; 2. bourriche d'huîtres, Marcel Tonnerre ; 3. panier garni, Raymond Conan ; 4. bourriche d'huîtres, Daniel Eveno ; 5. une bouteille de bordeaux, Pierrick Gouin

 

Lundi 3 Février - Belugas. «Les joueurs n'ont pas démérité» - Le Télégramme

Une partie des joueurs des équipes seniors avec leur entraîneur, Mickael Bouger, et quelques-uns parmi les plus fidèles supporters, dimanche, lors de la galette des Belugas.

Joueurs, arbitres, supporters et sympathisants des Belugas se sont retrouvés dimanche soir, à la salle des Pins, pour partager la galette des Rois: un moment de convivialité, qui a aussi permis d'échanger sur la défaite du jour face à la GSI de Pontivy, un des ténors du football morbihannais. «Les joueurs n'ont d'ailleurs pas démérité; on a même failli terminer à égalité. Cette défaite est la troisième consécutive mais ce n'est pas la fin du monde», tempérait le président, Michel LeMer, en rappelant que cette phase difficile était, en réalité, celle de la rencontre avec les premières équipes du groupe. «Aujourd'hui, nous ne sommes pas surclassés. On espère que des jours meilleurs vont venir. Nous pensons nous refaire une santé contre les équipes de notre niveau». Au niveau du club lui-même, le président en soulignait la bonne santé et la bonne marche mais aussi la nécessité encore de motiver des personnes aux différentes responsabilités. Lors de cette journée de championnat de DSR, le club avait organisé un concours de pronostic, dont le premier lot a été remporté par Raymond Conan, sur son pari le plus pessimiste.

 

Lundi 31 janvier 2011 - Belz - GSI Pontivy (B) : 1-2 - Ouest France

Pontivy a finalement décroché une victoire logique, sur le terrain belzois, dans les dernières minutes du match. Après un début plutôt équilibré, Pontivy ouvrait la marque sur une très belle action collective : sur une accélération de Corbel, le meilleur joueur sur le terrain, ce dernier sollicitait le une-deux avec Le Pivert, pour se présenter seul devant Kerric, avant de glisser le ballon à Houdeline qui marquait dans le but vide (0-1, 22').

Suite à cela, les Belzois se montraient plus dangereux et multipliaient les actions devant le but adverse. À la 40 e minute, sur un centre de Le Bohec, Le Metayer manquait sa sortie mais ni Dreano, ni Evenno ne parvenaient à reprendre le ballon. Ce n'est une minute plus tard que Gourves, tout juste entré en jeu, égalisait pour les Belzois (1-1, 41') en reprenant un excellent centre d'Evenno.

La deuxième mi-temps était cependant à sens unique et les Pontivyens monopolisaient le ballon. Corbel tentait ainsi à trois reprises de tromper le gardien (52', 61', 69') en vain. Les joueurs de la GSI trouvaient enfin la faille. Bien lancé par Da Costa, Corbel butait dans un premier temps sur Kerric avant de transmettre le ballon à Houdeline qui n'en demandait pas tant pour inscrire un doublé et offrir la victoire aux Gésistes (1-2, 83').

BELZ - GSI PONTIVY : 1-2 (1-1). Arbitre : Grégory Puillandre. BUTS. Belz : Gourves (41'). Pontivy : Le Pivert (22', 83').

Mikael Bouger (Belz) : « Le nul aurait été mérité, on encaisse le deuxième but sur une perte de balle, même si dans l'ensemble ils étaient supérieurs techniquement. C'est dommage que l'on ne prenne pas de points. »

Alain Le Dour (Pontivy) : « On a globalement dominé même si la victoire a mis du temps à se dessiner. Je suis satisfait de mes joueurs et de la manière dont ils ont joué car il était important de se reprendre après notre défaite face à Languidic. »

 

Lundi 31 janvier 2011 - Belz - GSI Pontivy (B) : 1-2. Belz cède sur la fin - Le Télégramme

Accrocheurs et volontaires, les Bélugas n'ont pas démérité, mais ont cédé en fin de rencontre face à des Pontivyens, dominateurs, qui ont dû attendre la fin de match avant d'asseoir leur victoire. Belz débutait bien la rencontre en se montrant dangereux par Danet qui voyait son tir contré par la défense visiteuse (10e). Mais la GSI, mieux organisée, mettait Kerric à l'épreuve sur une bonne frappe d'Houdeline (15e) et ouvrait la marque suite à une belle combinaison entre Le Pivert et Corbel, ce dernier donnant le cuir à Houdeline qui trompait Kerric (22e). Les hommes de Mickaël Bouger sortaient alors de leur réserve et inquiétaient Le Métayer sur une tentative de B.Evenno (30e), puis sur un centre de Le Bohec que Dréano et B.Evenno idéalement placés ne pouvaient convertir (39e). Sur leur lancée, les Bélugas obtenaient la récompense de leurs efforts quant Gourves reprenait au second poteau un excellent centre de Y. Evenno (41e). Cette égalisation galvanisait les locaux, qui semaient le trouble dans la défense de Le Métayer dès la reprise, mais la lourde frappe de Gourves était détournée par le gardien pontivyen (50e). Mais, ce n'était que feu de paille, car la GSI bien emmenée en attaque par Corbel se créait de belles situations qui donnaient le frisson à la défense locale. Corbel (52e, 61e, 69e) était tout près d'accroître le score pour ses couleurs. Belz était malmené, mais ne lâchait rien, Pontivy tentait tout mais sans succès. On s'acheminait vers un nul quand, sur un ballon perdu au centre du terrain, Da Silva lançait Corbel en profondeur et ce dernier adressait un caviar à Houdeline qui signait son second but (82e) et permettait à ses couleurs d'obtenir une victoire méritée, mais bien difficile à obtenir. Arbitre: M.Puillandre. BUTS. Belz: Gourves (41e); Pontivy: Houdeline (22e, 82e). Avertissement. Belz: Gourves (58e).

 

Mardi 19 janvier 2011 - Le club des Supporteurs toujours sur le pont - Le Télégramme

Les deux Michèle sur le stand du club des supporteurs, dimanche au stade municipal: «Plus il fait froid, mieux c'est pour le café et le vin chaud!».

Chaque fois que les Bélugas jouent à domicile, les mêmes équipes de bénévoles et de supporters se retrouvent au stade pour que tout se passe au mieux pour les joueurs, leurs visiteurs et le public. Chacun à son poste. Parmi les plus fidèles, Robert Belz aux entrées depuis plus de 40 ans, avec son complice, Pierrot Collet, qui était déjà avec lui autrefois dans la fanfare des Bélugas.

«On sert le café depuis 1990»

Également, au stand des bonbons et boissons chaudes, les deux Michèle (Le Bayon et Conan), du club des Supporters. Et avec elles, parmi les fidèles également, Liliane Jollivet. «On a mis en place ce stand en 1990 et on est toujours là depuis, pour servir le café, le vin chaud, les bonbons», lancent-elles. Le club des Supporteurs prépare et offre aussi tous les casse-croûte pour les joueurs: un gros travail, piloté par Liliane, mais également, un budget important pour le club des supporters (plus de 1.200EUR à l'année), et donc, une manière supplémentaire d'aider les Bélugas en leur évitant cette dépense. Il y a aussi de nombreux bénévoles fidèles aux autres postes, que ce soit à la buvette ou pour l'accompagnement sportif.

 

Lundi 24 janvier - Theix - Belz : 2-2 - ouest france

Cette partie débute par un long round d'observation, puis les Theixois décident de sortir et se montrent tout de suite dangereux. Ainsi Richou lance habilement Destrés dont le centre tir est difficilement mis en corner par Kerric (8'). La qualité du terrain provoque beaucoup d'imprécisions et sur un coup franc évitable, Le Bohec, pour les Bélugas délivre un tir qui se loge dans le soupirail de Venedy (0-1, 21'). Les locaux réagissent et Jacopin, encore sur coup franc, trouve le poteau du gardien, le ballon longe la ligne sans rentrer (32'). Theix persiste, Jacopin trouve la tête de Destrés qui lobe Kerric légèrement avancé (1-1, 41'). La première période se termine sur une situation très confuse au terme de laquelle Destrés pour Theix et Bosnak pour Belz vont être expulsés. La seconde période est très hachée et les maladresses sont nombreuses. À la 51' Kersuzan profite d'une erreur de Ouisse pour tenter une frappe qui effleure le poteau. Puis, Richou pour Theix, se présente seul aux vingt mètres, son tir est bien stoppé par le gardien Kerric (55'). Les locaux prennent l'avantage par Richou qui résiste aux deux défenseurs centraux et bat Kerric du plat du pied (2-1, 65'). Belz réplique immédiatement et Evenno déborde, centre pour Kersuzan qui bat Venedy de près (67'). La fin de la rencontre voit les deux équipes se neutraliser.

 THEIX - BELZ : 2-2 (1-1). BUTS. Theix : Destrés (41'), Richou (65'). Belz : Le Bohec (21'), Kersuzan (67').

Christophe Dabo (Theix) : « C'est une grosse déception car on nous a privés de notre argument offensif.»

Mickaël Bouger (Belz) : « C'est un résultat qui fait du bien au moral, car nous étions chez un prétendant.»

 

Lundi 17 janvier 2011 - Belz - Questembert : 0-1 - Ouest France

Questembert était certainement un ton au-dessus lors de ce match face à des Belzois qui avaient bien du mal à poser le pied sur le ballon. La première mi-temps était à sens unique, les visiteurs remportaient les duels et étaient supérieurs dans la maîtrise collective, mais ni Le Thiec (22'), ni Tessier (34') ne parvenaient à accrocher le cadre. Belz aurait même pu ouvrir la marque avant la pause mais le joli retourné acrobatique de Gourves (43') n'était lui non plus pas cadré.

La deuxième mi-temps commençait sur le même rythme, les joueurs de Nicolas Scourzic se montraient tout de suite dangereux à l'image de Rival dont le petit ballon piqué (48') passait de peu à côté. Sans se décourager, ce dernier redoublait ses efforts et à la suite d'une percée côté gauche, il offrait une passe en retrait pour Chevalier dont le tir ne laissait aucune chance à Kerric (0-1, 55').

C'était le moment que choisissaient les Belzois pour se relancer, mais la finition leur faisait défaut, à l'image de Gourves (75') et Dore (80'). Finalement, l'attaquant questembertois Josso aurait pu doubler la mise dans les arrêts de jeu mais alors qu'il était seul face au but, le cadre se dérobait (90' +3).

BELZ - QUESTEMBERT : 0-1 (0-0). Arbitre : M. Le Priol. BUT. Chevalier (55').

Mikaël Bouger (Belz) : « C'est dommage car on se procure quelques occasions qu'on ne concrétise pas. Mais notre match était haché, on fait une mauvaise première mi-temps surtout sur les 30 premières minutes. L'équipe d'en face était plus expérimentée. »

Nicolas Scourzic (Questembert) : « Notre victoire paraît logique, on fait un bon match dans l'ensemble. Avec la coupure, on n'était pas en confiance d'autant qu'on avait perdu les deux derniers matchs. Mon seul regret est qu'on a trop cherché à gérer le score après notre but. »

 

Lundi 24 janvier 2011 - Theix - Belz 2 - 2 - Un mauvais nul pour Theix - Le Télégramme

Jacopin et les Theixois ont du se contenter du nul face face à de redoutables Bélugas.

Outre le fait ne n'avoir pu remporter la rencontre, l'Avenir de Theix va devoir se passer des services de Destrès (expulsé) et de Le Rouzic (gravement blessé à la mâchoire).

Pourtant, les locaux avaient bien débuté la rencontre, un déboulé de Destrès affolant la défense de Belz, contrainte de mettre en corner (9e). Contre toute attente, c'est Belz qui ouvrait le score par Le Bohec qui convertissait un coup franc aux 20m d'une belle frappe à ras-de-terre (21e). Le jeu devenait haché et équilibré, aucune des deux formations ne trouvant l'ouverture. Mais, Jacopin et ses hommes allaient alors prendre l'ascendant sur la partie, un tir de Jacopin trouvait le poteau de Kerric (33e) et, sur un centre impeccable de Le Gland, la tête de Le Rouzic faisait trembler le petit filet de Kerric (36e). Enfin, sur un nouveau coup franc de Jacopin, Destrès trompait Kerric de la tête (41e). Theix respirait, mais l'arbitre avec de surprenantes décisions devait complètement changer la physionomie de la rencontre en sortant deux joueurs qui n'avaient commis aucune faute (Destrès et Bosnak à la 44e minute). Dès la reprise, les hommes de M.Bouger mettaient la pression sur une formation theixoise qui balbutiait son football. Un raté d'Ouisse profitait à Kersuzan qui ratait le plus facile (51e). Puis, suite à un déboulé de Dréano, Venedy devait s'employer pour capter le cuir (52e). Sentant le danger, Le Rouzic mettait Kerric à l'oeuvre d'un beau tir des 25m, mais le portier des Bélugas s'interposait (55e), tout comme deux minutes plus tard sur un boulet du même joueur theixois qu'il détournait en corner. Le Rouzic lançait en profondeur Richou qui ne se gênait pas pour tromper Kerric (65e). Mais Kersuzan, bien servi par Evenno, remettait les pendules à l'heure (67e). En fin de rencontre, Le Gland (83e) puis Le Bozec (86e et 88e) auraient pu changer la donne, mais on en restera là. Le match se terminera malheureusement sur la blessure de Le Rouzic (90e). Arbitre: M.Flochlay. BUTS. Theix: Destrès (41e), Richou (65e); Belz: Le Bohec (21e), Kersuzan (67e). Avertissements. Theix: Richou (38e), Le Bozec (74e), Jacopin (87e); Belz: Evenno (69e), Mahéo (90e). Expulsion. Theix: Destrès (44e); Belz: Bosnjak (44e).

 

Lundi 17 janvier - Belz Bélugas - BO Questembert: 0-1. La bonne opération de la BO - Le Télégramme

Sans briller mais en s'appuyant sur sa solide ligne arrière, la formation de Questembert a quitté le stade belzois avec une victoire en poche, hier après-midi.

Maxime Mauge (à droite), qui prend le dessus sur Laurent Penhelleux, et les Questembertois ont réalisé une bonne opération en battant les Bélugas

Une victoire acquise au métier face à une équipe locale délestée de quatre éléments, comme le soulignait Mickaël Bouger. «On fait avec nos absents. Forcément, cela a pesé dans la rencontre, surtout que cet adversaire est plus expérimenté que nous», pestait amèrement l'entraîneur local, qui après «une mauvaise première demi-heure» voyait les siens reprendre le fil d'un match qui basculera pourtant à la 55e minute et le coup de patte de Chevalier (0-1, 55e). Le premier but pour Questembert depuis... Trois mois! «Oui, le premier but depuis aussi longtemps... Je pense que, du coup, les gars ont d'abord pensé à préserver ce score, ce que je regrette un peu», commentera l'entraîneur visiteur Nicolas Scourzic. Oui, Questembert verrouillera ensuite le match à grand coup de gestes défensifs, enjolivé par son gardien qui sauvera l'affaire sur le déboulé du Belzois Gourvès, à la 70e minute, tout près d'égaliser. «On a eu les occasions pour marquer... Mais voilà, on ne marque pas. Comme je le dis, nous sommes là pour apprendre», concluait Mickaël Bouger. Hier, ses joueurs, à défaut d'avoir reçu une leçon de football, ont bel et bien écopé d'un joli cours de réalisme. BUT. Questembert: Chevalier (55e).

BELZ - QUESTEMBERT (0-1). Matthieu Doré (au centre), qui tente d'échapper à Cédric Le Bihan et Gwendal Le Brun, et les Bélugas n'ont pas réussi à renouer avec la victoire

 

Vendredi 14 janvier 2011 - Mikaël Bouger : « L'équipe ne lâche rien » - Ouest France

DSR.

Promus, les Bélugas se sont bien adaptés et pointent en 7 e position avant de recevoir Questembert dimanche.

Mickaël Bouger, comment jugez-vous votre début de saison ?

Je suis arrivé il y six mois à Belz et j'en suis satisfait car c'est un club familial. Nous avons fait un bon début de saison avec un groupe jeune et impliqué. Les joueurs sont assidus à l'entraînement. Pour l'instant, notre parcours est plutôt correct puisque nous avons à notre actif trois victoires, deux nuls et trois défaites. On a une équipe très jeune mais on continue à apprendre. On l'a vu pour la reprise face à Noyal-Pontivy. Face au leader, on perd 2-0 mais sur deux petites erreurs. Le match nul n'aurait pourtant pas été immérité.

Quels sont les objectifs du club cette année ?

Pour l'équipe A, l'objectif est d'obtenir le maintien le plus rapidement possible. On souhaite également faire monter notre équipe B, qui évolue actuellement en D3 et ainsi combler le gros fossé qu'il y a entre les deux équipes car ce n'est pas évident de jouer en DSR puis de se retrouver en D3 le week-end suivant. Mais tout le monde joue le jeu.

Quels sont les points forts de Belz ?

La combativité est notre point fort. Quel que soit l'adversaire, l'équipe ne lâche rien. Cela peut paraître surprenant car avec une équipe jeune, le point faible est souvent de baisser les bras mais dans notre cas, plus il y a de difficultés et plus les joueurs se montrent combatifs. Depuis six mois, l'équipe a énormément progressé dans le jeu.

Que pensez-vous de Questembert, que vous rencontrez dimanche ?

On rencontre une équipe de Questembert que l'on avait déjà joué en Coupe et contre qui on avait perdu 3-1. C'est une bonne équipe, qui nous avait dominés en deuxième période. On a un mois de janvier assez chargé puisque l'on jouera ensuite des formations de haut de tableau. À nous de faire la différence et d'essayer de grappiller des points sur ces matches-là. 

 

Lundi 3 janvier - Quatre arbitres chez les Bélugas - Le Télégramme

De gauche à droite: Patrick Brochard, David Cornet et Benoît Delattre, nouveaux arbitres avec Quentin Denier (absent sur la photo), Jean Le Bayon, référent, Améziane Khendek, ancien arbitre de L1, de Signa-Sport, partenaire du club, et Michel Le Mer, président des Bélugas.

 

Nous avons été jusqu'à cinq arbitres aux Bélugas; cette saison, on montait en DSR et on en avait zéro. Aujourd'hui, on en a quatre». Avec satisfaction, Jean Le Bayon, référent pour l'arbitrage, annonçait, jeudi, l'atteinte de l'objectif fixé. Un objectif mais aussi un impératif sanctionné par des pénalités financières et sportives, notamment quant aux mutations. «Nous maintenir en DSR aurait été difficile avec notre seul effectif actuel», confirmait le président Michel Le Mer. Pour cet objectif, l'ensemble du club a été mobilisé. Résultat: Patrick Brochard et David Cornet (vétérans) et Quentin Denier (U19) se sont déclarés volontaires et ont été rejoints par Benoît Delattre, d'Hennebont, recruté par Nicolas Bosnjak. Coachés par J.Le Bayon, ils ont réussi haut la main leur examen: Benoît et David en octobre, et Patrick et Quentin en décembre. Un examen qui n'a rien d'une formalité: «En décembre, il a eu neuf collés sur 23». Benoît Delattre et David Cornet ont déjà arbitré leur premier match: à Lanvaudan, et à La Vraie-Croix pour le derby contre Sulniac. «Je ne regrette pas», confiait David, très motivé. Cette motivation, le club veut l'entretenir en intégrant au maximum les arbitres à la vie des Bélugas. Et en les soutenant. Et Michel LeMer de citer l'exemple de Lionel Dagorne, ancien arbitre du club, qui a gravi les échelons jusqu'à la coupe du monde: «L'arbitrage, c'est une porte ouverte vers de belles opportunités». Mais le club n'en reste pas là et continue de recruter des arbitres.

 

Lundi 3 Janvier - L'AS les Bélugas compte désormais quatre arbitres - Ouest France

Michel Le Mer, président du club, Jean Le Bayon, arbitre référent, et trois des quatre arbitres: Benoit Delatre, David Cornet et Patrick Brochard 

Le club de foot des Bélugas a organisé jeudi dernier une réception pour honorer ses quatre nouveaux arbitres et leur remettre leurs tenues officielles. Jean Le Bayon, ancien arbitre du club, est l'arbitre référent. Également vice-président du district, il a assuré la formation de Benoît Delattre (issu de l'extérieur), David Cornet (vétéran), Patrick Brochard (vétéran), et Quentin Denier (U19).

Tous les quatre ont passé avec succès les examens d'arbitrage. Ils ont même commencé à arbitrer malgré les intempéries.

« Nous n'avions pas d'arbitre au début de la saison, et le club était pénalisé, » explique Michel Le Me